Délégationde la Sarthe

La culture…

Le projet du service Évasion : la médiation culturelle

Je m’appelle S., j’ai 32 ans, et aujourd’hui je désire témoigner par écrit de la pauvreté telle que je la vis.

La culture…

Il y a eu un beau mariage, un enfant, une belle maison, des sorties, des vacances…

Puis un jour, un mari qui m’abandonne avec mon fils et tout bascule.

Je ne vis plus, je survis pour avoir un toit et à manger.

Plus de travail, plus d’amies, plus rien, même pas la santé, juste ma merveille, mon fils.

Je laisse place à la solitude. Un mot que tout le monde connaît mais dont peu de personnes connaissent le sens vrai.

Alors je passe de bureaux en bureaux, d’associations en associations, ce qui me permet de manger et me vêtir.

En tant que pauvre, c’est comme si on vous considérait comme non cultivé.

« Pauvre » est égal au non-droit de sortie, de vacances, etc. Peu de personnes pensent que l’amusement, la culture, le cinéma font partie d’un bien-être, même pauvre.

J’ai voulu sortir de ma coquille et me renseigner pour savoir s’il y avait des gens qui pensaient à proposer autre chose que de la nourriture.

Cet hiver, j’ai fait une formidable rencontre d’une femme qui m’a tendu la main et a compris les besoins intellectuels de l’être humain dans la pauvreté.

Merci aux associations qui offrent de la nourriture, mais merci à toi, Bénévole qui nous donne le sourire le temps d’un soir, quand on se fond dans la foule pour aller voir un spectacle.

Merci à l’équipe du Secours Catholique.

Imprimer cette page

Faites un don en ligne